Logo - Full (Color)

Importer des données dans HubSpot

Bienvenue dans le CRM de HubSpot. Quel que soit le système utilisé jusqu'à présent, il est important de savoir comment importer des données existantes dans HubSpot et comment celles-ci vont être stockées. Cette page décrit la structure du CRM de HubSpot et explique comment importer des données. 

Pourquoi importer des données dans HubSpot ?

sg-defaults_garden.png

Des imports faciles et rapides

Il est très facile d'importer des données dans HubSpot. Quelques clics suffisent à exporter les données d'un système existant et à les importer dans HubSpot. La plateforme déduplique automatiquement les fiches d'informations afin de nettoyer et d'organiser la base de données d'entrée de jeu. De plus, les propriétés personnalisées permettent de reproduire la structure existante des données.
sg-defaults_doge.png

Des données centralisées

Importez toutes vos données en quelques clics. Transférez vos contacts, vos entreprises, vos transactions ou vos tickets vers HubSpot en une seule fois, et reliez ces objets entre eux à l'aide d'un simple mappage en fonction des données des colonnes. Aucun traitement manuel n'est requis.

Des informations exploitables, renseignées automatiquement

Le CRM de HubSpot complète automatiquement les fiches de vos contacts, entreprises et transactions avec des informations tirées de sa base de données, qui compte plus de 20 millions d'entreprises. Seule l'adresse e-mail professionnelle du prospect est requise. Cela signifie moins de temps passé à rechercher des informations sur les prospects et les entreprises, et plus de temps à consacrer à la satisfaction des clients.

Comment importer des données dans HubSpot

Un CRM stocke les données sous forme d'objets. Un objet s'apparente à une fiche d'informations contenant certaines catégories de données. Celles-ci sont enregistrées en tant que propriétés, lesquelles décrivent certaines caractéristiques de l'objet concerné. Le CRM de HubSpot s'appuie sur quatre objets standards : les contacts, les entreprises, les transactions et les tickets. Chacun de ces objets regroupe différents types de données et peut être relié aux autres selon des règles spécifiques. Avant de poursuivre, il est important de bien définir ces quatre objets.